La naissance de KRIS...

Originaire du Bazadais en Gironde, Christian Sage grandit au milieu des vignobles du Sauternes au sein d'une famille d'artisans.
Il commence à dessiner très jeune et vers l'âge de 11 ans, les encouragements d'un enseignant qui remarque alors son excellent "coup de crayon" le motivent encore davantage. De nombreux dessins ornent alors ses cahiers scolaires.

A 19 ans, c'est la guerre et le départ pour l'Algérie. Ces onze mois passés en Algérie influenceront son parcours.

En 1964, il s'installe à Paris et se marie en 1967. Il profite de ces 5 années parisiennes pour visiter de nombreux musées, s'imprégner de la grande richesse culturelle qu'offre la capitale. C'est le coup de foudre. Tout en continuant de s'instruire en autodidacte, il ne se lasse pas de regarder et détailler les oeuvres qu'il découvre.

En 1969, il s'installe dans les Alpes de Haute-Provence à Gap pour son amour de la montagne et des grands espaces. Sa première fille naît, Christine.

En 1971, retour aux origines gasconnes, dans le Gers. Sa deuxième fille, Florence, naît en 1973. Elle décèdera malheureusement de manière accidentelle en 1975, ce qui marquera profondément l'artiste. Il quitte alors le Gers pour le Lot-et-Garonne avec sa famille.

Après de nombreux croquis à l'encre de Chine et quelques sculptures métalliques, Christian commence la peinture à l'huile en 1992.

En 1999, Christian est sélectionné pour intégrer l'Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux, tandis que sa troisième fille Marie-Laure monte vivre à son tour sur Paris.

L'élève peintre apprend alors toute la théorie et la pratique de la peinture à l'huile grâce au professeur d'histoire de l'Art très estimé au sein de l'Ecole, pour qui il garde une profonde reconnaissance. Christian s'imprègne des techniques d'abstraction informelle, avec un penchant pour le narratif et acquiert plus d'assurance. L'artiste KRIS naît.

Lors de cette riche période, pas moins de 120 tableaux voient le jour dans son Atelier situé à Marcellus dans le Lot-et-Garonne.

Il crée ses propres techniques telle qu'une base en résines permettant la fixation de matériaux divers sur le support ou la toile.

KRIS continue alors d'étudier au Musée d'Art contemporain de Bordeaux (http://www.capc-bordeaux.fr). Il s'inspire de Jean Fautrier, Antoni Tapiès, mais rencontre également Paul Rebeyrolle lors d'un grand oral et colloque à l'IEP de Bordeaux en 2001.

Par rapport aux divers mouvements de l'Histoire de la peinture, le travail du peintre plasticien et sculpteur KRIS se situe entre le "bad painting" et "l'art brut".

" Je recherche l'absolu, qui s'impose de mon point de vue à travers l'abstraction, contrairement aux idées reçues".

Ainsi KRIS travaille sur l'abstraction depuis plus de 15 ans, bien que la maladie l'ait rattrapé en 2015.





 









Sclulpture métallique Lumière - 2000